top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJulien KLOETI

Bientôt des taux sous les 3% ?

Après avoir procédé à 8 remontées spectaculaires des taux en 1 an et demi, la BCE ralentit la cadence.

Passant de 0 à 4,50, le taux de refinancement de la BCE commence à montrer des signes de stabilisation.


Autre point de comparaison : l'OAT 10 ANS, qui sert de

base de calcul aux Banques Commerciales pour déterminer leurs taux, se stabilise depuis 3 mois entre 3% et 3,5%.


Alors que l'on planifiait une hausse des taux jusqu'à 5% à l'horizon 2024, il semble que la rentrée soit signe d'espoir ;

L'économiste Michel MOUILLARD, responsable de l'Observatoire Crédit Logement-CSA, se veut rassurant auprès des Echos :

« Pour la fin de l'année, nous n'atteindrons pas les 5 %. Nous ne les atteindrons d'ailleurs jamais. »

Selon l’observatoire Crédit Logement CSA, il n’est pas exclu de voir une détente des taux à la baisse en 2024 et 2025. Toujours selon Michel MOUILLARD, nous pourrions "redescendre progressivement à 2,75% sur l'ensemble de l'année."


L'étau et les taux se resserrent

Voilà de quoi rassurer les candidats à l'accession, qui ont vu leur budget grévé d'environ 20 000€ sur 25 ans, selon nos confrères de Cafpi.

Le portrait robot de ces fameux primo-accédants à d'ailleurs évolué : 35 ans, en CDI, il achète dans l'ancien et emprunte 225 000 euros sur 23 ans.


Certaines conditions se durcissent, malgré les demandes des syndicats de Courtiers, de professionnels de l'immobilier auprès du HCSF (Haut Conseil de la Stabilité Financière), pour alléger ces conditions et permettre de remettre la machine en route.


Alors qu'on vivait il y a peu des mois à plus de 20 milliards (juillet, octobre 2020), les banques ont prêté moins de 10 milliards d'Euros au mois d'Août 2023 (crédits aux particuliers).

Il est plus que temps de remettre la machine en route !


Après la pluie, le beau temps ?

Gare à ne pas crier victoire trop vite, mais la conjecture économique devrait, comme nous l'annoncions en préambule, permettre un retour à la normal d'ici fin 2024.

En attendant, comment emprunter pour sa résidence principale ? Comment devenir propriétaire en 2023 ?

Plusieurs solutions s'offrent aux particuliers désireux d'acquérir un bien :

- Comparer et faire jouer la concurrence. Solution lente et fastidieuse, elle vous assurera, si ce n'est d'avoir fait la meilleure négociation, de ne pas être passé à côté d'un meilleur taux.


- Travailler votre assurance emprunteur, c'est souvent le poste de dépense le plus important ! Comparez les garanties, les exclusions et les types de contrats.


- Faire appel à un courtier, qui vous aidera à y voir clair, à structurer votre projet et à vous présenter sous votre meilleur jour aux banques. Le courtier argumentera et se battra pour avoir le meilleur taux possible.



Pour vos demandes de faisabilité, études de négociation, prenez RDV avec un expert KFinances, qui vous accompagnera sur la réalisation de votre projet.



Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page